Sortir les orphelins et les enfants de la rue du chemin désespérant de la drogue et du chômage a fait l’objet d’un passionnant échange hier entre Mlle Carole MOUTEMB,promotrice du label culturel International Strong Hold of Arts and Culture , Mme le délégué des Arts et de la Culture de la Mefou Akono et Serge Espoir MATOMBA ,le Premier Secrétaire National du Peuple Uni pour la Rénovation Sociale ,PURS.

La promotrice culturelle ambitionne de les sortir de l’abandon dont ils sont victimes, du mauvais chemin qui s’impose à eux en les outillant culturellement et professionnellement. C’est pourquoi en plus des plaidoyers qu’elle mène en leur faveur , elle les initie au théâtre et à la peinture .Elle entreprend également de les former tout autant dans la production artistique et audiovisuelle mais aussi dans la conduite automobile ,l’esthétique ,la conduite des engins lourds selon les rêves diversement exprimés par chacun .

Partant du constat que le phénomène de la drogue ne se réduit pas à la jeunesse non scolarisée ,Carole MOUTEMB voit grand. Elle a déjà pensé à des formules telles que les camps de regroupement, des activités de vacances utiles , des formations au secourisme mais également des causeries éducatives radiotélévisées ,la conception des films de jeunesse et des bandes dessinées pour mieux atteindre sa cible .

Après avoir salué sa volonté ,Serge Espoir MATOMBA n’a pas manqué de féliciter et d’encourager cette dynamique difficile dans un contexte où le social ne court pas les rues . Et bien que le champ d’action de ce projet ne soit pour l’instant limité qu’à la région du centre , le Président de la Commission jeunesse ,femmes ,sport ,culture ,loisirs et solidarité de la ville de Douala ne manque d’intérêt pour cette démarche qu’il apprécie à sa juste valeur parce qu’un jeune qu’on éduque et qu’on forme est un homme qu’on gagne.

Les deux interlocuteurs ont par ailleurs discuté de l’urgence de doter le projet d’un statut juridique clair, de l’importance de justifier les actions par des éléments probants et de la maîtrise des mécanismes d’accès aux différents soutiens et appuis avant de convenir d’un rapprochement rapide pour une mise en commun de nos énergies pour le succès et la réussite de cette vision à laquelle il est nécessaire de donner une envergure nationale.

En tout cas ,l’expérience de Carole MOUTEMB ne peut que flatter et séduire qui a du cœur. Et à chaque fois qu’il s’agira du bien des hommes ,le Premier Secrétaire du PURS a indiqué y adhèrer sans hésiter, à plus forte raison lorsqu’il est question des enfants.

Partagez sur les réseaux sociaux.