LE PARADOXE DES LOGEMENTS SOCIAUX

L’inadéquation entre les paroles et les actes des pouvoirs publics suscitent des interrogations.
Est-il encore nécessaire de continuer de croire au caractère social de ces logements sociaux au regard du coût surélevé et des procédures d’acquisition de ceux ci?
Les multiples tragédies telles que le glissement de terrain à Ngouache, l’écroulement d’immeuble (Nsimeyong à Yaoundé), nous invite à réguler et à prendre à cœur la question du logement au Cameroun.

Combien de temps encore allons nous être d’impuissantes victimes des catastrophes liés à  l’habitat?

Vivement l’équité sociale.

 

Partagez sur les réseaux sociaux.