LE PURS RÉVOLUTIONNE LA POLITIQUE AU CAMEROUN.

Deux éléments essentiels symbolisent la vie politique au 237: les propos malveillants ténus à l’endroit des adversaires politiques et la vieillesse. A travers ses actions, le PURS s’inscrit en faux contre ses pratiques.

Difficile à croire qu’un pays sous un régime démocratique depuis plus d’un demi siècle présente un visage politique aussi morbide. L’homme SEM entendez Serge Espoir MATOMBA à travers son Peuple Uni pour la Rénovation Sociale s’attèle depuis plus d’une décennie à guérir ces anomalies politiques. Réservée aux quinquagénaires, SEM sensibilise la jeunesse du territoire national contre cette perception erronée de la politique. Dès l’âge adulte 20 ans, l’individu a déjà droit au vote. D’où vient-il qu’un électeur soit exempte d’éligibilité alors que ce dernier remplit toutes les conditions favorables. Alors que les acteurs politiques au Cameroun ont opté pour  le dénigrement comme principale arme face leurs adversaires , SEM estime pour sa part qu’il s’agit là d’une sérieuse  carence en culture politique qu’il faille absolument résorber afin de rénover politiquement la société Camerounaise.

Les Résultats sont palpables

Âgée de seulement 25 ans, la jeune BISSA NKOLO Rébecca est conseillère municipale à la Commune urbaine de Douala IV. Élue à l’âge de 24 ans, cette jeune dame douée et hyper ambitieuse, remercie  l’homme SEM pour sa générosité morale et intellectuelle. “J’étais persuadée que cela ne me concernait en rien, je voyais en la politique quelque chose de réservée à nos parents. Aujourd’hui je compte aller plus loin, ce n’est que le début d’une riche aventure”; dit Rébecca. La militante du PURS a fait couler beaucoup d’encre et de salive cette semaine. Candidate à la conquête d’une place au Grand  Conseil de la Mairie de la ville de Douala, Rébecca a loupé de justesse la victoire face à son grand-père sexagénaire, candidat du fameux parti au pouvoir. La brave jeune n’a pas eu besoin de dénigrer son adversaire pour lui arracher les voix de ses camarades. Un véritable exploit dans une nation où les jeunes et femmes ont du fer à retordre dans presque tous les secteurs.

Partagez sur les réseaux sociaux.