LE PURS VOUS ATTEND !

 

Après la publication des résultats de l’élection présidentielle du 07 Octobre 2018, le PURS a pris acte des données qui avaient été publiées et s’est engagé à regarder de l’avant. Nous avions alors opté pour une meilleure préparation des échéances électorales à venir.

Nous avons donc engagé diverses actions concrètes dans le sens de la mutualisation des forces mais aussi pour la modification du code électoral puisqu’il est la cause de l’absence de consensus du processus électoral, et du manque de crédibilité de la démocratie Camerounaise.

S’agissant de la mutualisation des forces, le 28 Novembre 2018, nous signions une alliance inédite dans l’histoire de la vie politique du Cameroun, entre le PURS et la plus grande centrale syndicale de notre pays. Aujourd’hui, nous avons la fierté de dire que nos militants sont des travailleurs appartenant à plusieurs corps de métiers.

Nous ne sommes pas arrêtés en si bon chemin. Nous avons noué d’autres accords avec des partis et organisations politiques et syndicales avec lesquels nous partageons la même vision.

Concernant le code électoral, nous avons fait des propositions de révisions et de modifications en 10 points. Entre autres, la biométrie intégrale, la majorité électorale à 18 ans ou encore l’harmonisation du fichier de la DGSN comme fichier électoral, le vote des compatriotes ayant plusieurs nationalités, l’élection à deux tours.

Ces propositions ont été déposées entre auprès du Président de l’assemblée nationale, à Elecam, au conseil électoral, auprès du Premier Ministre.

Aujourd’hui nous sommes ragaillardis de savoir qu’Elecam a engagé des consultations visant l’amélioration du système électoral au Cameroun. Ceci est pour nous, la première victoire de notre démarche, en attendant la session parlementaire de Novembre où nous espérons des propositions de loi en vue de la modification du code électoral.

Evidemment ceux qui ne comprennent pas cet œil d’éclaireur, pensaient que nous sommes trop idéalistes, perdus dans nos réflexions, sans orientation visibles et surtout sans vision. Or ces mêmes personnes nous donnent raison aujourd’hui au vu de l’actualité. Ne dit-on pas que lorsque le sage montre la lune le fou regarde le doigt ?

Le changement que nous attendons va arriver par le biais de notre démarche tactique et stratégique, ne nécessitant pas forcément un déploiement de muscles.

C’est pour cela que nous appelons tous les fils et filles du Cameroun, ceux qui rêvent de rénovation sociale, ceux qui aspirent à la rupture, à ceux-là, nous demandons de candidater pour les prochaines élections législatives et municipales. La campagne 300 Maires et 100 Députés lancée par le PURS en 2017 est plus que jamais d’actualité.

Prenons d’assaut le parlement et changeons les lois, occupons les mairies et donnons un nouveau visage à nos villes. La balle est dans votre camp, le PURS vous attend.

Partagez sur les réseaux sociaux.