Message de fin d’année du PURS

Fils et filles du Cameroun,
L’année 2019 s’en va, laissant derrière elle, un lot de problèmes qui perdurent et résistent au temps. Les douze derniers mois n’ont pas été des plus paisibles. Mais je ne souhaite pas revenir en arrière, je préfère regarder de l’avant avec des propositions concrètes.

Nous allons ensemble analyser l’année écoulée sous la grille de lecture des 5 piliers du projet de société du PURS.

Sur le plan social, la catastrophe de Gouache aurait pu être évitée si nos villes étaient dotées d’un plan d’urbanisation adéquat.

Sur le plan économique, notre projet de société propose 5 millions d’emplois en 5 ans. Cela éviterait les différents soulèvements des jeunes dans les localités telles Obala, Ebolowa, de l’extrême nord, du sud-ouest, du nord- ouest et autres telle que nous l’avons observé cette année. Car ces jeunes désœuvrés disent être lésés.

Dans le cadre sociopolitique, nous avons préconisé le dialogue inclusif depuis 2016, début de la crise anglophone ainsi avons-nous salué l’initiative du dialogue national, mais nous restons sur notre faim et attendons l’implémentations des recommandations.

Par ailleurs, nous réitérons le besoin d’un cadre de santé pour les familles. Et puis il est temps pour les femmes de s’illustrer, pour les jeunes de prendre leur destin en main, et ne pas se laisser distraire par des relents de tribalisme. C’est la raison pour laquelle notre crédo reste celui de la refondation du système éducatif.

L’occasion nous est donnée en 2020 d’écrire l’histoire à travers les élections législatives et municipales qui s’annoncent. La loi sur la décentralisation une opportunité actuelle. Mobilisons-nous pour le changement, car ensemble nous pouvons faire différemment, ensemble nous pouvons impulser le changement des lois et donner meilleur visage à nos villes. Nous devons travailler la force collective car le changement se fait avec la participation de tous.

Mettons-nous ensemble à l’œuvre pour créer la rupture.

Je vous souhaite une année de bonheur et de réussite en 2020.

Serge Espoir MATOMBA ,
Premier Secrétaire National du PURS

Partagez sur les réseaux sociaux.