PURS/TOURNOI DE L’ESPOIR/ SENSIBILISATION « UN JEUNE UN VOTE »

Journée de sensibilisation « UN JEUNE UN VOTE »

Organisation du tournoi de l’Espoir : Tournoi de football couronné par un meeting de sensibilisation à BONABERI

Les populations du quartier Komba à Bonaberi ont vécu une effervescence particulière le weekend end dernier. Les journées de vendredi et Samedi ont été rythmées par les activités sportives couronnées par un meeting de sensibilisation. Le Peuple Uni pour la Rénovation Sociale, un mouvement des jeunes qui s’est transformé en parti politique a organisé pendant ces deux jours un tournoi de football baptisé « tournoi de l’espoir ».

Une dizaine d’équipes représentant les différentes zones du grand Bonaberi avaient pris le départ pour la conquête du trophée mis en jeu par le Purs. Vendredi dès 14h, le stade Komba était pris d’assaut par les populations de ce quartier populeux et hétéroclite pour assister au coup d’envoi de cette compétition donné par la représentante régionale pour le littoral du parti. « Nous voulons à travers ces rencontres sportive rassembler le maximum des populations de Bonaberi qui est l’un des quartier les plus populaires et la plus cosmopolite de la ville de Douala pour dire surtout aux jeunes que au-delà du football qui reste une religion au Cameroun, il y a autre chose, la vie de la nation, la gestion de la chose publique, il est temps que les jeunes s’impliquent dans la gestion du patrimoine national » dira t- elle a l’assistance.

Pendant deux jours, Komba a été le point de chute de tous les « Bonabériens », les jeunes ont étalés leur savoir-faire footballistiques. Les organisateurs avaient opté pour un système d’éliminations directes, c’est a dire que l’équipe battue était hors course. La finale a opposé Baobab du centre caisse à Foret Bar qui a vu la victoire de la première sur la deuxième. Cette fête du football qui a vu la présence du chanteur mathematik, de Petit Pays et le pasteur Guy parfait s’est achevée par un meeting de sensibilisation. Un jeune un vote, un Camerounais un vote. Pour Serge Espoir Matomba, le premier secrétaire du Purs qui vient d’effectuer un voyage en Libye, le plus important ce n’est pas la victoire d’une équipe contre une autre au cours de ce tournoi. Paraphrasant le Baron Pierre de Coubertin, il dira que l’essentiel était de participer parce qu’en fait de victoire, c’est la population de Bonaberi et en l’occurrence la jeunesse de Komba qui est sortie victorieuse de cette compétition. A l’instar du football, domaine dans lequel les jeunes s’impliquent à fond et avec une détermination farouche de vaincre, les jeunes doivent désormais s’impliquer en politique pour participer à la prise de décision sur les sujets concernant la vie de la nation. Car en fait, si nous pouvons réussir en football, nous pouvons réussir en politique ; parce que ce pays n’appartient pas à une caste qui le dirige depuis des décennies, il appartient à tout le monde sans distinction ni discrimination aucune. Il faut se départir de cette attitude insultante et démagogique entretenue par les politiques au pouvoir qui a fait croire à l’opinion que chaque fois qu’un jeune s’engage dans la politique il est manipulé. Chaque fois qu’on engage un débat sur la politique, on dit que le jeune n’est pas mur. C’est une insulte à l’intelligence du jeune qu’il ne faut plus accepter. Il faut désormais rompre avec un passé attentiste, il faut s’impliquer, s’inscrire sur les listes électorales pour sanctionner le moment venu. Chaque jeune doit voter, chaque Camerounais doit voter. Il faut rompre avec le silence dans lequel on a confiné les jeunes, sortir de la démission collective parce que plus on dort, plus on reste longtemps dans le sommeil et on rend le système qui nous dirige plus fort. En guise de conclusion du premier secrétaire du PURS aux populations de Bonaberi, « Ne vous découragez pas, la victoire est au bout de la prise de conscience de chacun ».

Partagez sur les réseaux sociaux.